Placette Villeneuve - Arrondissement Plateau Mont-Royal - Montréal

Gaston Miron a contribué à forger l’identité québécoise en s’inscrivant profondément dans son époque et en inspirant tous les créateurs de sa génération. Il est l’un des premiers poètes à mettre en valeur la culture québécoise, l’âme du peuple québécois, et son histoire.

Le cabinet Gaston Miron reprend l'archétype de la maison québécoise ouvrière sur la Placette Villeneuve. Elle est composée de verres laminés sécurisés, d'une structure d'acier brossé au fini miroir. Des transparences sur le quartier et des réflections de l'environnement son obtenus par un agencement de pellicules miroirs, blanches et givrées. C'est un hommage du texte L'homme rapaillé - Liminaire de Gaston Miron. Cette œuvre invite les passants à pénétrer dans ce poème de l'auteur. De l'extérieur on lit le nom de l'auteur et une lecture immersive se déploît à l'intérieur de la structure.

 

L'homme rapaillé - Liminaire

Pour Emmanuelle
J'ai fait de plus loin que moi un voyage abracadabrant
il y a longtemps que je ne m'étais pas revu
me voici en moi comme un homme dans une maison
qui s'est faite en son absence
je te salue, silence 
je ne suis pas revenu pour revenir
je suis arrivé à ce qui commence

Gaston Miron (L'Homme Rapaillé, Montréal, l'Hexagone, 1994)